Le DIY, vers la transition écologique

DIY, activité créative écologique

Au risque de le répéter, mais pour ceux qui ne savent pas, le DIY (“Do It Yourself“) est le principe de se mettre à fabriquer par soi-même. Ce n’est pas juste bricoler, c’est aussi une manière de vivre et de penser 🙂

Par exemple dans la tête d’un maker, que vous lâchez dans une boutique, il se passe ça : 

” Et mais attends, c’est pas mal comme meuble !  
… Non mais là c’est cher !
… Ah tiens je n’aurais pas choisi cette poignée,
… Oh et puis ils abusent sur les prix !
… je vais prendre discrètement des photos pour ne pas oublier,
… mais je peux carrément le faire moi-même ! ce sera moins cher et je le ferais à ma façon” 

Oui oui tout est véridique 😅 je parle en expérience de cause (en tout cas à mon niveau cela se passe lorsque j’observe des vêtements ou des bijoux fantaisie) !

Maker et conscience écologique

Chaque personne à sa vision du DIY et l’applique à différents niveaux. Ce n’est pas une tendance nouvelle, elle est ancrée depuis des années dans les modes de consommation de milliers de français.es en témoignent les salons qui se multiplient autour de cette thématique comme “Création et savoir-faire” ou la “Maker Faire“.

Cependant il est difficile de ne pas noter l’émergence d’un créneau en particulier : celui autour de l’écologie et du développement durable.

Ce nouveau type de maker est généralement sensible aux problématiques liées à la surconsommation de produits et de ressources, au gaspillage. Il est dans une démarche de respect de l’environnement en faisant des petits gestes comme le tri des déchets et souhaite souvent aller plus loin dans sa démarche. Et il a bien raison !

Lorsque l’on s’interroge sur ce que l’on consomme de façon récurrente (éponge, produit cosmétique, produit ménager), on s’aperçoit vite que l’on pourrait à la fois : faire des économies et amplifier sa démarche écologique. En bref, votre porte-feuille et la planète vous diront merci !

le DIY pour le développement durable, c'est quoi ?

Cela peut prendre plusieurs formes mais voici quelques exemples simple à mettre en pratique ! Ah oui parce qu’avec le DIY, il faut mettre la main à la patte, c’est la base même :

Upcycler !

Cas pratique : Vous achetez des produits conditionnées dans des contenants en verre. Le but est de ne pas considérer le contenant comme un déchet mais comme une ressource qui n’a pas été exploitée pleinement. Dans ce cas, cela vous pouvez simplement les réutiliser (une fois nettoyés) : en pots à crayons, en pots de conservation (veillez à faire attention à la stérilisation 😉) ou en sculpture !

NB : Oui le verre se recycle plus facilement et de manière infinie (contrairement au plastique 😑) mais il ne faut pas oublier la dépense énergétique liée à la refonte du verre, la logistique. etc..

Réparer !

Cas pratique : Vous avez un vêtement troué, taché ? Le reprisage et plus largement la broderie sont des disciplines qui vous permettent de prolonger la vie de vos habits (voir de les ré-inventer).

Il existe des plateformes comme iFixit (US), ou Spareka (FR)

L’impression 3D est un outil formidable pour réparer des objets, mais attention. Vous avez un article pour en savoir plus sur le sujet.

Ré-inventer, customiser !

DIY-ecologie-bemaker-4

Cas pratique : Vous avez besoin d’une commode, plutôt que d’acheter Suédois, diriger vous vers du “seconde-main“. Vous aider au fonctionnement des associations comme Emmaüs, ou les ressourceries locales. Cela participe à une autre économie, sociable et solidaire. Cela peut aussi se passer via des applications telles que Leboncoin ou Geev (qui elle est basée sur le don d’objets). Alors une fois l’objet récupéré, vous pouvez le poncer / repeindre, découper, libre à vous! Laisser parler le Picasso qui est en vous !

Il existe des sites pour puiser l’inspiration, nous avons rédigé un article sur le sujet.

Fabriquer !

Cas pratique : Vous en avez marre de racheter des éponges tout le temps? Vos flacons de produits ménagers ne sont pas très sains en terme de composition, tout comme vos produits de salle de bain ? Alors simplification et diminution du nombre de produits sont les maîtres mots ! Grâce à internet, vous pouvez trouver des dizaines de tutos pour fabriquer vos propres produits. L’avantage, au delà d’être financier, c’est aussi de réduire vos déchets et personnaliser vos formules suivant vos besoins. Un vrai petit chimiste 🙂 Si vous n’osez pas vous lancer dans l’aventure tout.e seul.e, vous pouvez participer à un atelier DIY. De plus en plus d’enseignes, d’artisans, d’entreprises proposent des cours d’initiation.

Nous avons partagé des Tuto, en voici une selection.

Pour conclure

En bref, vous l’aurez compris le DIY à des champs d’applications assez vastes ! De plus en plus de personnes le voient comme une réelle façon de vivre :

  • Celle de pratiquer des activités manuelles.
  • Celle de participer à une économie locale.
  • Celle de favoriser les échanges humains.
  • Celle de consommer autrement.

Voilà peut-être pourquoi, depuis une dizaine d’années cette tendance s’est définitivement ancrée et se développe sur de nouveaux terrains.Face aux changements climatiques, le DIY est une façon de se sentir acteur/actrice. C’est aussi une grande communauté d’amateurs et amatrices qui échangent et partagent leurs savoirs-faire et connaissances. Si vous êtes concerné.e par les problématiques qui entoure l’écologie, le DIY est sans doute fait pour vous !

Peut-être, vous le pratiquez même sans le savoir !

S'inspirer et faire soi-même

Le but de la plateforme beMaker est de vous mettre à disposition différentes ressources DIY. En kit, ateliers créatifs ou encore tutoriels vidéos et articles de blog, vous disposez d’un large éventails de formats, adapté à vos besoins ou vos envies ! Alors prêt à rejoindre la communauté pour faire avancer votre démarche écologique ?

Inscrivez-vous à la newsletter en bas de page, et vous serez avertis des prochains ateliers DIY zéro déchet. Fabrication d’éponges tawashi ou encore atelier reprisage n’attendent plus que vous, éco-citoyen.ne 😉

Tutos DIY, nouveautés créatives, promotions,

directement dans votre boite mail.

Nous ne voulons pas polluer votre boite emails, nous resterons sage c’est promis 😉 
Et si vous changez d’avis, vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Sur l'auteur

Sophie Rivet
Sophie Rivet
A 32 ans, une dizaine d'années riches d’apprentissages, d’échanges, de remises en question et surtout de rencontres dans "l'enfer " de la mode, après avoir eu une dizaine d’employeur dans les métiers de la mode, je me considère comme un véritable couteau suisse créatif et technique ! J’ai parfois dû, et voulu, mettre la création de côté. J’ai eu envie de (me re-)créer pour communiquer, transmettre, partager, échanger. Vous pouvez donc me retrouver sur mon site hopsie.fr, composé d'un jOurnal et d'un shOp de mes créations brodées. On se voit là-bas? ;)

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Tutos DIY, nouveautés créatives, promotions,

directement dans votre boite mail.

Nous ne voulons pas polluer votre boite emails, nous resterons sage c’est promis ;-) 
Et si vous changez d’avis, vous pourrez vous désabonner à tout moment.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier

Nouveautés créatives et promotions

directement dans votre boite mail.

Sans polluer votre boite emails, nous resterons sage c’est promis 😉 
Si vous changez d’avis, vous pourrez vous désabonner à tout moment.